Hommes célèbres

Bernard PERROT

Imprimer   
Bernard PERROTloupe

45450 Fay-Aux-Loges
Loiret France

Ami du philosophe anglais John Locke (Wrington, 1632 - Oates, 1704) qu’il rencontre à Paris en 1678 et 1679, Thoynard entretient avec ce dernier une abondante correspondance qui mentionne Perrot et sa verrerie. Esprit curieux et inventif, Perrot côtoie parallèlement des savants et rencontre les visiteurs de passage, dont John Locke en 1678, l'un des premiers et des plus importants penseurs du siècle.

 En décembre 1681, Thoynard atteste la mise en œuvre d’une autre manière de verre rouge et mentionne l’idée de pouvoir refaire des vitraux de couleur rouge, et de manière « plus belle » que la manière des anciens perdue depuis deux siècles. Perrot fournit les vitres de couleur pour des vitraux de la cathédrale Sainte-Croix d’Orléans en 1689, en particulier pour les deux roses du transept.

La réputation de Perrot attire jusqu’à Orléans l’ambassade du Siam en 1686, dont l’épisode de la visite est relatée quelques mois plus tard dans la revue du Mercure Galant. 
Sept ans après son épouse Marie Clouet, Bernard Perrot meurt le 10 novembre 1709, âgé de 69 ans. Il est enterré dans la chapelle Saint-Bernard de l’église Notre-Dame de Recouvrance, l’actuelle chapelle qui abrite les tombes de la famille Vandebergue, fondatrice de la première raffinerie de sucre de la ville.
 
L’avenir de la verrerie d’Orléans et la création d’une seconde verrerie à Fay-aux-Loges sont liés aux trois nièces de Marie Clouet et à leurs mariages avec deux verriers qui travaillent au moins depuis 1690 à Orléans : Vincent-François Ponte et Jean Perrot, issus aussi de familles de verriers d’Altare. La troisième sœur épouse Jacques Jourdan qui est à l’origine, en 1708, de la verrerie de Fay-aux-Loges et du maintien de celle d’Orléans, au décès de Bernard Perrot.
 
Fay-aux-Loges se trouve à 25 km d’Orléans, traversée par le canal qui relie la Loire à Paris depuis 1692. Le 24 mai 1710, le duc d’Orléans donne à Jean Perrot et Jacques Jourdan ensemble ses lettres patentes de confirmation des établissements d’Orléans et de Fay-aux-Loges pour une durée de vingt ans. Le roi fait de même pour une période de 29 ans. Jourdan obtient en 1738 un renouvellement des privilèges pour les deux verreries.
La verrerie d’Orléans est encore signalée en 1740.
Celle de Fay-aux-Loges est dirigée en 1738 par Thévenot du Vivier.
Les affaires sont difficiles et s’interrompent vers 1754.
 

Horaires d'ouverture

Mairie, bibliothèque, cimetière, poste, ...Plus d'info

Annuaire

Tous les numéros et adresses de vos services, ...Plus d'info

Numéros d'urgence

Pompier, SAMU, police, Permanance Mairie, ...Plus d'info

Contacter la Mairie

Envoyer nous un mail, joignez nous par téléphone.Plus d'info